APROTEC/GUINEE

Association pour la Protection de l'Environnement en Guinée

EDUCATION & ENSEIGNEMENT

CONTEXTE

La situation de l’éducation et de l’enseignement en Guinée reste particulièrement préoccupante. Des efforts importants sont bel et bien réalisés pour accroître significativement les différents chiffres. Mais l’incohérence de ces efforts rend très complexes et utopiques les nobles objectifs de ce combat. Ainsi des mesures peuvent donc être maladroitement appliquées par des premiers Responsables du système éducatif. Toutefois, avec l’arrivée de nouveaux partenaires éducatifs comme les associations des avancées peuvent être envisagées, l’espoir est donc permis. L’Etat n’est plus le seul acteur dans l’éducation des enfants en Guinée. Le chemin à parcourir pour atteindre ces objectifs est donc trop long. Apro.tec/Guinée apporte sa contribution dans ce combat.

Il est essentiel de donner du sens à la vie à l’école (créer un cadre de vie), de renforcer le rôle des enseignants dans ce processus. Il faut aussi faire comprendre les enjeux des disciplines à tous les acteurs éducatifs : c’est établir un lien entre l’activité scolaire et la portée sociale de cette activité. Nous aspirons ensuite à créer et intensifier la concertation entre tous les établissements d'enseignement de la Guinée, ce qui favorise l’échange réciproque d’informations pour une meilleure compréhension des problèmes afin que les solutions trouvées soient le fruit d’un consensus. C’est ainsi le départ d’une atmosphère de communication et de partage inter-établissement pour une information adéquate et une tendance de développement scolaire. L’encouragement des enseignants et la reconnaissance de leur mérite ne sauraient être négligés et se présentent comme le point clé de notre engagement.

La promotion des Technologies de l’Information et de la Communication et des sciences informatiques dans nos écoles et universités est sans équivoque. Il est donc question de réunir les jeunes, les amateurs et professionnels désireux de contribuer au développement de ces techniques notamment à des fins scientifiques, pédagogiques et culturelles.

Aussi la création d’un Centre d’Etudes des Technologies Informatiques (CETI) permettra d’informer et de former tous les acteurs de l’Enseignement (les enseignants ou responsables éducatifs, les étudiants et élèves) aux TIC, véritables vecteurs de vulgarisation et de promotion de ces technologies dans la société. Ce sera donc un lieu de rencontre et d’échanges dans différents domaines informatiques.

La création d’un conseil de l’enseignement qui offre aux enseignants ou aux acteurs éducatifs un cadre de discussion et d’analyse des différentes difficultés qui assaillent cette profession afin de les catégoriser et faire donc des propositions de sortie de crise. Il représente l’organe de réflexion et de critique sur le système de l’enseignement en Guinée. Ce sont donc des enseignants et spécialistes en éducation qui réfléchissent sur le devenir de notre système éducatif. En effet ce conseil comprend : les enseignants (en activité ou non), les membres de la direction d’établissement d’enseignement (en activité ou non), les membres des organes de gestion ou de contrôle du système éducatif (en activité ou non), les spécialistes ou chercheurs en éducation, et toutes autres personnes intéressées par l’enseignement dans notre pays.

DESCRIPTION DES MISSIONS

1- La gestion d’une banque de données éducatives à travers un site et une base de données : les établissements d’enseignement, les acteurs éducatifs. Il est évident que la collecte des informations justes sur les enseignants, leur travail et leur carrière est donc une priorité et présente une occasion unique pour corriger les stéréotypés et les clichés sur ce métier. Ces recherches sont importantes pour introduire de nouveaux éléments d’information et de nouvelles idées dans les établissements scolaires et pour s’assurer que les enseignants s’investissent plus activement dans les nouveaux savoirs ;

2- L’accompagnement des acteurs éducatifs dans leur vie professionnelle et projets divers. Cette initiative consiste à encourager essentiellement le corps enseignant sur la nécessité d’avoir des travaux de recherche et d’établir un climat de partage pour leur épanouissement dans leur carrière. C’est faire ainsi la promotion de tout le corps enseignant ;

3- Nous interpellons aussi les pouvoirs publics sur l’urgence de faire de la formation (de base et continue) des enseignants une priorité au même titre que celle des élèves ou étudiants ;

4- La mise sur pied d’une revue pédagogique [didactique et d’information] : des manuels de cours et de conférences, des travaux de recherche … Cela permettra à coût sûr d’encourager les professionnels et les amateurs à écrire pour publier. C’est donc le lieu d’initier et d’encourager une culture d’écriture et de lecture au sein des établissements d’enseignement ;

5- L'organisation des activités scientifiques et cercles de réflexion : conférences - débats, enquêtes, journées de sensibilisation et d'information sur certains fléaux de la société ;

- L'organisation des activités culturelles, artistiques et sportives ;

- L’organisation de différents prix d’encouragement ouverts à chaque catégorie du secteur éducatif.

6- La création d’un réseau entre les établissements d'enseignement (professionnels et supérieurs) et les Entreprises pour une insertion professionnelle des jeunes : possibilités de stage pour leur perfectionnement professionnel. C'est ainsi qu'il serait possible de promouvoir les compétences dans les différents domaines et l’aptitude des jeunes à occuper un emploi.